Le maintien à domicile, qu’est-ce que c’est ?

Bon nombre de personnes âgées qui ont perdu leur autonomie disent préférer vivre chez elles plutôt que d’aller à l’asile. C’est pourquoi le maintien à domicile est très apprécié par les seniors ! Il convient de rappeler que l’aide à domicile fait référence au fait que les personnes âgées vivent à domicile et non dans une maison de retraite médicalisée, surtout si elles présentent des signes de dépendance : difficulté à marcher et à effectuer les activités quotidiennes, perte de mémoire, etc.

Ce qu’est le maintien à domicile

Les soins à domicile sont un ensemble de services fournis par des tiers qui permettent à une personne âgée ou handicapée, dont l’autonomie diminue de jour en jour, de rester à domicile pour éviter de séjourner dans des maisons de retraite ou des hôpitaux.

Les services fournis peuvent varier … il peut être une aide-ménagère … tout comme une infirmière !

Les soins à domicile dépendent principalement de la volonté de l’individu (certains personnes préfèrent rester en institution) et des analyses de rentabilisations.

Le maintien à domicile : quels atouts ?

Le maintien à domicile apporte quelques avantages :

Le fait de toujours vivre chez soi n’affecte que le moral. La personne de grand âge n’a pas à supporter le bouleversement que constitue le fait de déménager pour intégrer une entité collective. Elle rend toujours visite à ses proches dans son univers. Cette solution évite logiquement ou du moins réduit le risque de dépression.

Le maintien à domicile est beaucoup moins cher qu’une maison de soins infirmiers, bien que dans certains cas, il soit nécessaire de fournir un logement et de recourir aux services d’aide à domicile.

Le maintien à domicile : quels sont ses limites ?

Cependant, les soins à domicile ont leurs limites. Cela peut être dangereux si l’aîné est trop dépendant, malgré une assistance technique et humaine. Un senior a besoin d’un établissement de santé élevé pour répondre à ses besoins de santé. Par exemple, une personne atteinte de la maladie d’Alzheimer avancée peut être à risque si elle n’est pas prise en charge dans un lieu sécurisé tel que Ehpad.